Le don de moelle osseuse

Contrairement aux autres dons de vie, on ne va pas spontanément faire un don de moelle osseuse. Les volontaires, aussi appelés Veilleurs de Vie, sont inscrits sur un registre et sont contactés uniquement si un malade a besoin d’eux.

Qu’est-ce que la moelle osseuse ?

La moelle osseuse, présente dans les os, contient les Cellules Souches Hématopoïétiques (CSH) qui permettent la production continue des cellules sanguines (globules rouges, globules blancs, plaquettes).

Attention à ne pas confondre moelle osseuse et moelle épinière : le don de moelle épinière n’existe pas et vous n’avez aucune chance d’être paralysé après un don de moelle osseuse.

Pourquoi le don de moelle osseuse est important ?

Certaines pathologies telles que les leucémies, maladies du sang, maladies auto-immunes, affectent la moelle osseuse et empêche la bonne fabrication des cellules sanguines, essentielles à la vie.

Pour ces malades, la greffe de moelle osseuse représente souvent leur seule chance de survie

Le problème est que les chances de compatibilité sont très faibles : au sein d’une fratrie, un malade a 1 chance sur 4 d’être compatible avec chacun de ses frères et sœurs. Entre deux individus pris au hasard : la chance d’être compatibles n’est que d’1 sur 1 million.

Il est donc essentiel que le plus grand nombre d’individus se portent volontaires au don de moelle osseuse.

Or, la France ne compte aujourd’hui que 280 000 inscrits, contre plusieurs millions en Allemagne ou en Italie.

Qui peut se porter volontaire au don de moelle osseuse ?

Pour devenir Veilleur de Vie, il faut avoir entre 18 et 50 ans inclus (on peut ensuite donner jusqu’à ses 60 ans) et être en parfaite santé.

Les jeunes hommes sont particulièrement recherchés : à ce jour, seuls 35 % des Veilleurs de Vie sont des hommes.

Comment peut-on devenir Veilleur de Vie ?

1. Pré-inscription

Chaque volontaire devra remplir un questionnaire de préinscription pour vérifier l’absence de contre-indication au don de moelle osseuse. Le questionnaire peut être rempli :

  • en ligne sur : www.dondemoelleosseuse.fr
  • lors d’une collecte de sang
  • auprès d’associations de promotion du don de moelle osseuse telles que l’Association Cassandra.

2. Entretien médical

Pour valider votre inscription, vous serez contacté (par email ou téléphone) par le centre le plus proche de votre domicile pour convenir d’un rendez-vous avec un médecin référent. Pendant l’entretien, qui dure environ une heure, le médecin vérifiera que vous ne présentez aucune contre-indication au don de moelle osseuse (pour vous ou pour le malade). Le cas échéant, une prise de sang sera effectuée pour déterminer votre typage HLA.

Le typage HLA est ce qui permet de mesurer la compatibilité entre deux individus, notamment concernant la moelle osseuse.

3. Inscription sur le Registre des donneurs de moelle osseuse

A l’issue du rendez-vous et de la prise de sang, le nouveau Veilleur de Vie est enregistré sur le Registre France Greffe de Moelle. Il reçoit alors par courrier sa carte de Donneur Volontaire de Moelle Osseuse et des identifiants pour pouvoir mettre à jour ses coordonnées en cas de changement.

Que se passe-t-il une fois inscrit ?

Chaque fois qu’un malade a besoin d’une greffe de moelle osseuse et qu’il n’y a pas de compatibilité familiale, on interroge le registre pour voir si son profil HLA correspond à celui d’un Veilleurs de Vie. Les registres sont nationaux mais partagés entre les pays ; en France c’est l’Agence de la biomédecine qui gère et encadre le don de moelle osseuse.

Ainsi, il est tout à fait possible d’être appelé pour un receveur étranger ou, à l’inverse, qu’un donneur étranger donne pour un malade en France.

Chaque année, vous recevrez un email et un courrier de l’Agence de la biomédecine pour vérifier que vos coordonnées sont toujours valides.

Si vous êtes compatible avec un malade, l’Agence de la biomédecine vous contacte pour savoir si vous êtes toujours volontaire. Un nouvel entretien sera prévu pour vérifier que vous ne présentez toujours aucune contre-indication (pour vous ou pour le receveur).

Le don sera ensuite planifié : un don de moelle osseuse s’organise généralement entre 1 et 3 mois à l’avance. Il est souvent possible d’adapter la date selon les contraintes.

Comment s’effectue un don ?

Il existe deux modes de prélèvement :

  • Prélèvement dans les os postérieurs du bassin (les crêtes iliaques) :

    On prélève une petite partie de la moelle osseuse, sous anesthésie générale légère. Ce mode de prélèvement permet de recueillir les cellules souches hématopoïétiques (CSH) et leur environnement. L’opération ne présente aucun risque de paralysie et laisse place à une sensation de bleu les jours qui suivent. Une hospitalisation (ambulatoire ou 48h) est nécessaire et tous les frais liés au don sont pris en charge Ce prélèvement représente aujourd’hui moins de 20% des dons de moelle osseuse.
  • Prélèvement par le sang (cytaphérèse) :

    Dans les 4 à 5 jours avant le don, le donneur reçoit par injection un facteur de croissance qui stimule la production de cellules souches et les fait passer des os vers le sang. Au moment du don, on prélève les cellules souches dans le sang grâce à une machine. Ce prélèvement permet de ne recueillir que les cellules souches, en grande quantité, sans leur environnement. Il dure environ 4 heures et ne nécessite aucune anesthésie ou hospitalisation. Il représente aujourd’hui les 3/4 des dons de moelle osseuse.

Le mode de prélèvement sera déterminé par le médecin en fonction de la pathologie et des besoins du receveur.

La moelle osseuse se régénère très rapidement mais, si vous le souhaitez ou selon votre activité, un arrêt de travail de quelques jours est possible.

Peut-on faire plusieurs dons de moelle osseuse ?

Lorsqu’un Veilleur de Vie est appelé pour un malade via le registre, il est « réservé » pour ce receveur. Il pourra être appelé à refaire un don pour ce même receveur mais ne pourra pas être appelé pour un autre malade.

Cela ne s’applique pas pour les dons intra-familiaux : le donneur pourra parfaitement, s’il est compatible, donner ensuite à un receveur de sa famille.